LA MÉDUSE, plastique, poulies, corde, porte, KUMORASETE KUDASAI


Il s’agit d’un face à face avec cette masse incertaine et transparente. (D’ailleurs, à l’heure de la fabriquer, avec mes morceaux de plastique, je ne savais pas bien comment m’y prendre. Mais il paraît qu’on est loin de connaître toutes les méduses qui vivent dans les abysses alors la mienne pourra au moins avoir l’air d’une de ces méduses inconnues.). Quand quelqu’un entre, la méduse s’élève et le salue dans un soupir de plastique puis s’avachit de nouveau quand la porte se referme